Trek dans l’Himalaya

Trek_dans_HimalayaLa vallée de la Markha et  l’Inde du Nord

Située au Nord de l’Inde, le Ladakh est une région appelée aussi “Petit Tibet”. Frontière avec ce dernier, elle n’a rien à lui envier pour la splendeur des paysages, des monastères et de la ferveur bouddhiste, omniprésente. Nous sommes ici au cœur de l’Himalaya, dans un enchevêtrement de vallées où l’on prend conscience de la puissance du soulèvement de cette partie du continent asiatique. Couleurs de roches, plis, sommets enneigés, avec en toile de fond un ciel bleu d’une grande pureté, sans oublier le vert des cultures tout autour des villages mais aussi des alpages de yaks, le tout baignant dans une lumière presque magique. Un voyage hors du temps, époustouflant !

Le Trek de la vallée de la Markha, autour d’une chaîne culminant à plus de 6000 mètres

Nous nous acclimatons dans la vallée de l’Indus, à la découverte de ses nombreux monastères. A travers oasis et villages nichés dans des gorges encaissées, à la rencontre des ladakhis et de leurs troupeaux, nous traversons des alpages verdoyants succédant à l’ocre et au sable des roches tourmentées, et des cols d’altitude qui dévoilent la beauté du massif de Stock et de la chaine du Zanskar

Points Forts :

– Paysages et populations très contrastés: gorges verdoyantes et villages, Gorges encaissées ocres et sables, étendues de galets, désert de rocs gigantesques.

– Visite des monastères Bouddhistes  de la vallée de l’Indus.

– Visite de Dharamsala, siège du gouvernement en exil du Tibet et lieu de résidence du Dalai Lama

– AGRA, JAIPUR, ces sites prestigieux seront nos étapes après le Trek du Ladakh et nous permettront d’aborder une autre  dimension de la culture indienne, les civilisations  Moghole et Rajpouthe

Au fil des Jours :

J 1 : 17/07  PARIS – DELHI                                                                            AVION

Départ de Paris Charles de Gaulle pour Delhi.

J 2 : Delhi-Leh                                                                                                    AVION

Nous prenons un vol intérieur en Direction de Leh, capitale du Ladakh  située à   3400 mètres d’altitude. Les aléas aériens peuvent retarder notre départ aussi nous prévoyons 2 jours à Leh pour atténuer les éventuels décalages.

Dominée par l’imposant palais royal, cette cité fut autrefois un riche centre de commerce. Les caravanes venues d’Asie Centrale y faisaient halte avant de continuer leur route vers le Cachemire. Le quartier tibétain, la rue centrale où les femmes Ladakhi, robes noires et ceintures fuchsia, vendent leurs légumes, constituent autant de scènes qui rendent Leh si attachante.

J 3 Leh                                                                                                                                Hôtel

Durant ce jour de repos, consacré surtout à la découverte du pays et à l’acclimatation à l’altitude nous visiterons les monastères de Phyang et de Spituk

J 4 LEH                                                                                                                             Hôtel

Visite des monastères de Shey et de Thiksey

Le monastère de Thiksey (ou Khirg-se qui signifie Miniature du Potala) est situé au sommet d’une colline comme son modèle tibétain. Jomgon Tsonghkapa a déclaré un jour sur la rive droite de l’Indus : “mon enseignement doit s’étendre”. Selon cette prophétie, son neveu et disciple Palden, fonda le grand monastère. Le monastère de Shey est surtout célèbre pour son colossal Bouddha Maitreya.

J 5 LEH -ZINGCHEN (3 400m)                                                                            TENTE

Nous descendons en jeep près du monastère de Spituk où nous attend l’équipe du trek. C’est le moment de la répartition des charges. La marche commence sur les rives de l’Indus, paysage très minéral, nous traversons un large plateau qui borde l’Indus et s’étend jusqu’au pied du massif de Stok. Puis, nous nous enfonçons dans la montagne, pour atteindre le petit village de Zingchen, oasis de verdure bordée de peupliers où nous passons la nuit.

J 6 ZINGCHEN -YURUNTSE – LARTSA -PIED DU GANDA LA (4500 m)                                                                                                                                   TENTE

Nous pénétrons toujours plus loin dans la montagne. Une gorge étroite nous oblige à traverser le torrent de nombreuses fois avant de déboucher sur un vaste plateau et des pâturages qui nous amèneront progressivement au village de Yuruntse. Les habitants nous offriront peut-être le chang (bière d’orge) en signe d’amitié. L’étape jusqu’ici est facile, nous progressons sur un faux plat. Les paysages sont très beaux, les roches sont grises, ocres, sables et turquoises. Après Yuruntse, la montée se fait plus raide jusqu’au pied du col.

J 7 PIED DU GANDA LA – CROSS PASS –SHINGO-SKYU (3 400m)          TENTE

Nous franchissons le premier col de notre itinéraire le Ganda-Ia (4900 m), compter une petite heure. Du sommet, la vue est saisissante sur la chaîne du Zanskar, plein sud. On peut monter sur un petit sommet juste au-dessus du col (5 050m) en une vingtaine de minutes. La vue y est encore plus belle: Au Nord, le Stok Kengri

(6 100m), les vallées de l’Indus et de la Nubra, et au-delà, la chaîne du Karakorum. Au sud, la superbe chaîne du Zanskar. On devine au fond le cours de la Markha vers lequel nous nous dirigeons. Longue descente douce et régulière (4 heures), dans un paysage lunaire de dentelles rocheuses jusqu’à la Markha. Skyu est annoncé par des dizaines de petits shortens blancs. Nous entamons la remontée de la Markha sur les bords de laquelle nous campons.

J 8 SKYU – PENTSE-NAKDI – SARA –CHALAK -MARKHA (3 700m)          TENTE

Longue étape. Nous traversons de nombreuses fois la rivière, tantôt à gué, tantôt sur des ponts fragiles, pour atteindre le village de Markha, le plus important de la vallée. Nous ferons halte au monastère qui domine la vallée, dont l’atmosphère est empreinte de sérénité

J 9 MARKHA -TATSUTCHEN (4300m)                                                   TENTE

Environ une heure après le village de Markha, on aperçoit le monastère de Tanzé, étonnamment perché sur un nid d’aigle. Nous suivons le lit de la Markha en direction des plaines de Nimaling. Faux plat très régulier, long mais facile, quelques gués à franchir. C’est une étape très jolie, verdoyante et champêtre (beaucoup de fleurs), nous passons les villages de Umlung et Hangkar (quelques maisons et shortens, ainsi qu’un Dzong, ruines d’une forteresse haut perchée. Très belles vues sur le Kang Yatsé (6200m). Nous croisons la vallée qui conduit aux plateaux du Rupshu, avant d’arriver sur Tatsutchen.

J 10 TATSUTCHEN- CAMP DE BASE DU KANG YATSE (4 800m)   TENTE

Montée régulière, parfois raide, à travers des pâturages jusqu’au camp de base du Kang yatse, vaste plaine où paissent souvent de grands troupeaux de yacks, juste avant les bergeries de Nimaling.

J 11 NIMALING  -KONMARU LA- CHUKURMO (4100m)-OZANG – SHANG SUMDO                                                                                                          TENTE

Nous rejoignons les bergeries de Nimaling, puis entamons la montée raide qui mène au col, à 5 150m. Vues superbes sur la face Nord du Kang Yatse, et les sommets du Zanskar. La descente est raide jusqu’à l’entrée de la gorge, puis devient plus régulière le long du lit de la rivière. Nous sommes alors dans un canyon très encaissé, les formations rocheuses sont incroyablement tourmentées et colorées. Chukurmo signifie “eau acide”, en raison de sa source un peu gazeuse. Nous rejoingnons  Shang Sumdo, petit village d’une dizaine de maisonnettes éparpillées dans les champs de blé et de Colza. Joli monastère.

J 12 SHANG SUMDO- MARTSELANG –HEMIS  -LEH                                  HÔTEL

Continuation dans des paysages plus minéraux vers Martselang,  puis Hemis, le plus ancien et le plus grand monastère du Ladakh et fin du trajet en véhicule jusqu’à Leh.

J 13 Leh –Sarchu -JISPA                                                                             HOTEL

Nous prenons la direction  de Manali en passant par une des routes les plus élevées du monde et que nous atteindrons en 2 jours. Passage par les cols de Tanglang La (5 328 m) et Lachlung La (5 065 m), c’est la partie la plus élevée du parcours. Passage par le col de Baralacha (4 885 m) et près de la source de la rivière Chandra. Route le long des rivières Bhaga et Chenab, principaux affluents de l’Indus avant de franchir un dernier col à 3 978 m d’altitude (le Rohtang La).

J 14 JISPA – MANALI                                                                                             HOTEL

Manali, cette petite bourgade très populaire d’ Himachal Pradesh, est située à 1 896 m d’altitude et, au nord de la vallée de la Kulu que la Nature dota abondamment de forêts luxuriantes, de cascades, de prairies verdoyantes et de montagnes aux sommets enneigés. C’est de ce fait une station estivale fréquentée par les Indiens

 

J 15 Manali-REWALSAR                                                                            HOTEL

Rewalsar est telle un diamant noir déposé sur la colline…Son lac est sacré à la fois pour les hindous, les bouddhistes et les sikhs. La légende veut que ce soit de Rewalsar que Padma Sambhava soit parti pour répandre la parole de Bouddha au Tibet au 8ème siècle. On y trouve 3 monastères (Bouddhiste, hindouiste et Sikh.

J 16 REWALSAR- DHARAMSALA                                                                       HOTEL

Dharamshala surnommé le ” petit Lhassa ” tant la culture bouddhiste imprègne le lieu et est omniprésente

J 17: DHARAMSALA                                                                                              HOTEL

Visite de Dharamsala (1 830 m)

Dahramshala est séparée en deux parties très distinctes: La ville basse est construite à 1 280 m, tandis que la partie haute à Mac Leod Ganj culmine à 1 830 m et, la température change beaucoup entre les deux villes. C’est ici que le Dalaï lama et ses partisans se sont retirés après l’invasion en 1959 du Tibet par les Chinois. Les personnes sensibles à la culture tibétaine apprécieront l’architecture traditionnelle du temple Namgyal, entouré de moulins à prières, abritant de grandes fresques représentant la vie de Bouddha, Padmasambhava et Avalokteshwara.

J 18: DHARAMSALA –DELHI                                                                              HOTEL

Découverte de Delhi : la vieille ville : promenade dans la vieille ville de la gare jusqu’au Fort Rouge édifié au XVIIe siècle et la Jama Masjid, la plus grande mosquée du sous-continent indien. Promenade dans la nouvelle Delhi, ville jardin, avec le quartier du gouvernement, le minaret Qutub Minar et le tombeau d’Humayun, ayant inspiré l’architecte du Taj Mahal.

J 19 DELHI –AGRA                                                                                    HOTEL

La richesse architecturale de la région nous permettra d’admirer le Mausolée d’Akbar  puis nous nous arrêterons en cours de route à Fatehpur Sikri ancienne capitale de l’empire Moghole. Puis visite du Fort d’Agra, et  en fin de journée du Taj Mahal merveille de l’architecture Moghole.

J 20 :  AGRA – JAIPUR                                                                                         HOTEL
transfert, en minibus privé climatisé, à Jaipur, capitale du Rajasthan. Jaipur doit son surnom de ” ville rose “à la peinture qui recouvre les édifices de l’ancienne ville close (chez les Rajpoutes, la couleur rose symbolisait l’hospitalité.

J 21 : JAIPUR

Visite de Jaipur et  de ses bazars.

J 22 :JAIPUR-DELHI                                                                                                 HOTEL

Visite de Delhi

J 23  DELHI-PARIS

Transfert à l ‘ aéroport  puis envol vers Paris

NIVEAU :
Bon marcheur. Les étapes ne sont pas particulièrement longues, en moyenne 6 heures de marche mais il y a l’altitude, nous serons durant le trek  en permanence entre 3500 et 5150 m De toute façon, l’acclimatation se fera très progressivement et l’expérience en altitude de votre accompagnateur, attentif à chacun d’entre vous, est un gage de réussite et de sécurité. Ceci dit la meilleure façon de s’acclimater est de coucher plus bas que le point le plus haut atteint dans la journée, ce que nous ferons 3 fois avant le col le plus élevé, Kongmaru La (5150 m) Autre point important, les bagages sont portés par des mules, le sac léger est un sérieux avantage.

RYTHME DE MARCHE :
Il y aura toujours un sherpa devant et un derrière, chacun pourra ainsi marcher à son rythme en fonction de son envie et de la forme du moment. Si vous voulez vraiment profiter pleinement de tous les instants de ce circuit, n’oubliez pas de vous entraîner quelques mois avant.
Pas de portage. Le portage des sacs s’effectue à dos de mulet, vous permettant ainsi de mieux profiter de chaque rencontre. Les repas, pris le soir en commun, sous une grande tente mess, sont les moments privilégiés où chacun exprime ce qu’il a ressenti au cours de la journée. Une bonne condition physique est nécessaire, mais la difficulté principale réside dans la traversée des gués.

CLIMAT :
Nous aurons   au Ladakh  un temps typiquement  montagnard, beau le matin, parfois couvert l’après-midi avec un petit risque d’averse. Il faut donc prévoir tous les types de temps, chaud et froid, ce qui pourra arriver dans la même journée. Ne faites pas l’impasse sur le duvet, il est important de bien dormir. Les écarts thermiques sont importants : +30° le jour et jusqu’à –10° C la nuit à 5000 m.
A Delhi, l’été est la période de la mousson (chaud et humide)

JOURNEE TYPE DE TREKKING :

06H00 : Réveil au petit jour, avec le «  morning tea « servi tout chaud sous votre tente

06H30 : Après avoir plié votre duvet et vous être débarbouillé, petit déjeuner à l’anglaise salé et sucré.

08H00 : Départ du trekking. Marche jusqu’à 11h30. Halte pour le pique-nique.

11H30/14H : Repas du midi. Cette halte vous paraîtra parfois longue. En fait, elle permet à l’équipe locale de prendre son principal repas de la journée. C’est un moment   propice à la découverte de votre  environnement, à la relaxation ou à la lecture, à la toilette, car c’est le moment le plus chaud de la journée.

14H00 : Nouveau départ

16H30 : Arrivée à l’étape du soir. Montage du camp.

17 H 00 : l’heure du thé

18h30 : repas du soir, toujours très copieux

21H 00 : Extinction des feux.

LISTE DU MATERIEL :

Contre le froid
– une chemise en laine ou un pull-over
– sous-vêtements haut et bas type thermolactyl
– gants, chaussettes, bonnet, le tout en laine
– anorak chaud ou veste en fourrure polaire ou veste en duvet
– duvet de haute montagne, les nuits sont longues et il faut récupérer.
– sac à viande ou drap cousu pour le duvet

Contre la pluie
-une veste étanche ou une cape

Divers
– un pantalon solide
– un survêtement haut et bas
– short ou bermuda
– chaussettes en coton
– sous-vêtement
– chapeau, foulard
– un sac à dos de taille moyenne (35 l. mini)
il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée (appareil photo, films, cape de pluie, médicaments personnels, pique-nique, gourde, etc. …)
il vous servira aussi en tant que bagage à main lors des transports aériens pour toutes vos affaires lourdes (pour alléger le sac de voyage en soute), fragiles (appareil photo…) et nécessaires (trousse de toilette….)

– un sac type marin pour l’avion et les porteurs, fermant à clef
– sacs plastiques type sac poubelle pour compartimenter les affaires dans le sac, mais aussi pour les protéger de l’humidité
– lampe de poche avec ampoules de rechange et piles alcalines
– opinel ou équivalent (à laisser impérativement dans la soute sous peine de problèmes sérieux à l’embarquement )
– gourde (impérativement une par personne)
– trousse de toilette, petit nécessaire à couture
– lunettes de soleil et crème solaire haute protection
– stylo ; briquet, épingles de sûreté
– 4 photos d’identité par personne

Chaussures
– chaussures de jogging
– nu-pieds type “tong”, pratique lors des haltes
– chaussures de marche étanches et avec une bonne semelle

Pour les porteurs :
vous avez sûrement chez vous des vêtements usagés, coton ou laine qui seront d’une grande utilité aux porteurs en altitude et leur feront très plaisir.

Pharmacie personnelle
A titre indicatif (consultez votre médecin traitant avant votre départ) : élastoplast 6 cm, sparadrap et pansements anti-ampoules, crème solaire, aspirine ou Paracetamol, éventuellement du Diamox (traitement du mal aigu des montagnes) antibiotique  à large spectre, collyre type Uveline, Imodium et Intetrix, Hydroclonazone ou Micropur (désinfectant de l’eau).
Il est également conseillé de faire vérifier sa dentition.

FORMALITES :

Les informations mentionnées ne sont qu’indicatives pour les ressortissants français. Elles peuvent être sujettes à modification sans préavis de la part des autorités concernées. Il est donc prudent de les vérifier auprès du consulat.
Attention : la législation française indique que les mineurs peuvent être sur le passeport de leurs parents jusqu’à l’âge de 15 ans. Au-delà, leur propre passeport est obligatoire.

Réglementation en vigueur en Inde pour l’obtention du visa : le visa de tourisme est valable 6 mois à partir de la date d’émission. Il autorise un séjour de 6 mois maximum à partir de la date d’entrée effective en Inde, et permet plusieurs entrées.

Pièces à fournir :
* passeport en cours de validité (au moins 6 mois après le retour du voyage) ; Attention : la législation française indique que les mineurs peuvent être sur le passeport de leurs parents jusqu’à l’âge de 15 ans. Au-delà, leur propre passeport est obligatoire.
* un formulaire de demande de visa rempli (fourni par L’ambassade de l’Inde ou téléchargeable sur Internet   http: //www.amb-inde.fr/cons2.htm)
* une attestation de voyage
* 2 photos d’identité
* les frais consulaires de 50 €uros  pour un visa tourisme (règlement par chèque uniquement)

Ambassade de l’Inde : 20-22 Rue Albéric Magnard – 75016 PARIS – Tel. : 01 40 50 71 71

Organismes pouvant s’occuper des formalités de visa :
Visas Express : 54, rue de l’ouest – BP 48 – 75661 Paris Cedex 14. Tel: 01 44 10 72 72.
Lyon Visa services : 2 rue Cavenne – 69007 Lyon, Tel : 04 72 73 31 82.

Pour contrôler les informations ci-dessus, connaître le montant exact des frais consulaires et les modalités de règlement, veuillez prendre contact directement avec ces organismes ou l’Ambassade de l’Inde.

BIBLIOGRAPHIE :

Guide “Ladakh-Zanskar”, Ed Olizane, 1994

“Les ladakhis du Cachemire”, P.Kaplanian, Ed Hachette

“Caravane tibétaine”, A.W. Radhu, Ed Peuples du Monde

“Deux hivers au Zanskar”, O.Follmi, Ed Olizane

“Le bouddhisme tantrique du Tibet”, J.Blofeld, Ed Seuil

“Ladakh, de la transe à l’extase”, JB Rabouan, P.Kaplanian, Ed Peuples du Monde

“Le fleuve gelé”, O.Follmi, Ed Nathan

“Le chemin des nuages blancs”, Anagarika Govinda, Ed Albin Michel

“Pratique de la voie tibétaine”, Chögyam Trungpa, Ed Seuil

“Vers l’art sacré du Tibet”, Nathalie Gyatso, Ed Claire Lumière

“Le livre tibétain de la vie et de la mort”, Sogyal Rimpoche, Ed La Table Ronde

“Petit lexique du bouddhisme tibétain”, Ed Claire Lumière

“Ladakh, au royaume de la laine pashmina”, J.B Rabouan, Ed Cheminements

“Sur les sentiers du Zanskar», J. et M.  DUCOIN, Ed. Georama, 2002

“Zanskar, visage d’un autre temps”, J. et D. DUCOIN, Ed. Anako, 1997

“Zanskar, la route du changement”, D. DUCOIN, Ed. Anako 2000

CARTOGRAPHIE :

Carte Olizane au 1/500 000ème ‘Ladakh-Zanskar’

Cartes AMS au 1/250 000ème, planche Leh et Martselang (plus difficiles à trouver).

Carte trekking Ladakh, achetable à Leh.

FILMS :

Samsara de Pam Nallin

Himalaya de Eric Valli

SITES INTERNET

http://ladak.free.fr/ladakest/html/stod.htm#markha

http://www.marches-lointaines.com/lad-zan/ladakh-zanskar.htm

http://www.uniterre.com/r_destinations/inde/index.htm

http://www.olivier-follmi.net/fr/carnets-de-voyages.html

http://www.ericvalli.com

LIBRAIRIES SPECIALISEES :

Astrolabe, 46 rue de Provence, 75009 Paris, ( 01 42 85 42 95

Librairie Voyageurs du Monde, 55 rue Sainte-Anne, 75002 Paris, ( 01 42 86 17 38

Fenêtres sur l’Asie, 49 rue Gay Lussac, 75005 Paris, ( 01 43 29 44 74